Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 08:14

bellflower0.jpg

 

La faute à une faible distribution dans les salles françaises je suis passé l’année dernière à côté de Bellflower, et la faute à moi-même j’ai carrément zappé la sortie DVD. Bon je me rattrape tardivement, conscient de ne pas attirer les foules avec cet article sur un film dont vous n’avez jamais entendu parler.

 

Jusqu’à maintenant.

 

bellflower1.jpg

 

Bellflower se résume difficilement, Woodrow et Aiden sont les deux meilleurs amis du monde, loosers sur la côte californienne ils n’ont qu’un but dans leur petite existence : construire une muscle car dotée d’un lance-flamme et se la jouer Humungus parce qu’ils sont fans de Mad Max et qu’ils savent l’apocalypse proche. Leur vie est faite de délires d’ados ayant du mal à intégrer une société moderne, pour faire simple entre deux séances de construction de leur engin les deux gars picolent comme des trous sans fond, et accessoirement dégueulent.

 

bellflower2.jpg

 

Alors vous me direz quel intérêt ?

 

bellflower3.jpg

 

C’est sans doute le parti prit de filmer à vif, d’avoir des gens à fleur de peau, conscients de leur cas qui les exclus de toute sociabilité, mais fiers d’être différents, enfermés dans leur bulle. Pour corser le jeu quoi de mieux qu’une fille, voire deux ? Rencontrées lors d’une soirée bien arrosée elles s’immiscent dans la vie des deux protagonistes, avec une douceur qui ne laisse pas soupçonner que le schéma existentiel des deux garçons coure à sa perte.

 

bellflower4.jpg 

 

Perte de leurs repères, du partage qu’ils avaient l’un envers l’autre, de l’exclusivité. Et pourtant pas de drame entre eux contre toute attente, mais une douleur muette qui grandit au fil des minutes pour finir sur une séparation brutale de celui qui a tout donné et celui qui n’en voulait plus. Le film multiplie les coups de poings, les montées de colère sur une bande son subtile et une image magnifique. Les plans sont superbe, la photo somptueuse, le jeu des acteurs sublime et l’intro comme la fin splendide.

 

bellflower5.jpg

 

De superlatif en superlatif j’en viens à me faire à l’idée que Bellflower est un excellent premier film de son réalisateur (qui joue le rôle principal), promettant de belles pellicules dans les années à venir. Il est cependant certain que pour la plupart ce film n’évoquera rien d’autre qu’un délire d’alcooliques fans de Mad Max et de muscle cars.

 

bellflower6.jpg

 

Peu importe le flacon, pourvu qu’on est l’ivresse est, me semble-t-il, la réponse adéquate.

 

 

19/20

Partager cet article

Repost 0

commentaires

golyhawk 19/03/2013 00:41


quel plaisir ce Bellflower!


merci pour l' info comme d' hab

Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter