Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 19:03

riddick0.jpg

 

Que d’attente, mais que d’attente avant de voir le projet de la trilogie Riddick se concrétiser, car oui, après moult déboires, Vin Diesel reprend les habits du héros nyctalope pour une histoire se situant après les Chroniques de Riddick mais faisant appel à votre mémoire puisque prenant sa source dans Pitch Black.

 

riddick1.jpg

 

Abandonné sur une planète hostile par les Necromongers dont il était le Haut Commandeur, Riddick se retrouve livré à lui-même, contraint de renouer avec sa véritable personnalité pour survivre, jusqu’au moment où la menace est trop grande pour s’y confronter seul, d’où le besoin de faire connaître sa position des chasseurs de primes qui ne tarderont pas à vouloir lui mettre le grappin dessus.

 

riddick2.jpg

 

Désireux de renouer avec ce qui faisait la force de Pitch Black, ce côté survival, sans pour autant abandonner les forces des Chroniques, David Twohy s’est semble-t-il un peu emmêlé à force de vouloir livrer la quintessence des deux premiers opus. Oui, Riddick n’est clairement pas à la hauteur de ce que j’en attendais, quelques effets spéciaux sont ratés, les doublages français d’une médiocrité sans nom et le scénario manque de profondeur, sans compter une mise en scène peu inspirée qui n’offre ni suspens ni véritable tension et qui pèche au niveau de l’action.

 

riddick3.jpg

 

J’ajoute à cela un rythme étrange, qu’il faut cependant mettre sur le compte d’une découpe handicapante au niveau du montage (il manquerait à priori 30 minutes de film) pour combler le tout. Mais évidemment le film compte aussi ses qualités : des acteurs à « gueules », des monstres bien trouvés (mais très peu exploités malheureusement), le personnage de Riddick tout simplement, et surtout Katee Sackhoff (Starbuck dans Galactica), toujours à fond dans ses rôles.

 

riddick4.jpg

 

Je ne sais pas quoi dire d’autres, parfois je me suis ennuyé, d’autres fois j’ai vraiment apprécié, mais le ressenti final est mauvais, en tout cas pas au niveau des deux premiers épisodes. En l’état ce n’est pas un malheur puisque la saga a toute les chances de partir vers un 4ème épisode ciné (je ne compte pas les jeux vidéo excellents et l’anime Dark Fury) qui, je l’espère, remontera la barre.

 

 

12/20

 

 

VERSION ANGLAISE

 

riddick0

 

But really…what a wait we have had before seeing the final part of the Riddick trilogy become a reality – yes, finally, after many obstacles, Vin Diesel is once more donning the mantle of the hero with the ‘shined’ eyes for a story set after the Chronicles of Riddick, but which has its basis in Pitch Black... You may have to think back a few years…

 

riddick1

 

Abandoned on a hostile planet by the Necromongers, whose Lord Marshall he had become, Riddick finds himself alone, forced to strengthen ties once more with his true personality to be able to survive, until the moment when the danger becomes too much to be confronted single-handedly.  It then becomes essential for him to give away his position to the bounty hunters who don’t take long to hunt him down.

 

riddick2

 

Wishing to reconnect with what gave Pitch Black its potency – the characters’ incessant struggle for survival – without wholly wishing to abandon the strengths of Chronicles, David Twohy has, perhaps, muddied the waters by wanting to recreate the success of the 2 previous works. Yes, Riddick clearly doesn’t reach the heights that I wanted it to: a few of the special effects are poorly done, the French dubbing is as mediocre as it is possible to be, and the whole situation lacks depth, without mentioning an uninspiring production which offers neither suspense nor true tension, and which fails when it comes to the action sequences.

 

riddick3

 

To finish it all off, I must add that the film has an awkward pace, which has to be blamed on some shoddy editing (apparently, 30 minutes of film is missing). But of course, the film also has some qualities: ‘in-your-face’ actors, some well-designed monsters (though they are sadly not used enough), the character of Riddick of course, and especially Katee Sackhoff (Starbuck  in  Galactica), who is always 100% committed to her characters.

 

riddick4

 

I don’t really know what else to say – sometimes I was bored, other times I really enjoyed it, but the feeling I was left with was a bad one, especially when compared to the other two films. It’s not a complete disaster as the saga has every chance of continuing with a 4th film (I’m not counting the excellent video games and the animated movie Dark Fury) which, I hope, will set the bar higher once again.

 

12/20

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter