Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 17:15

the-conjuring0.jpg

 

On attend toujours d’un bon film d’épouvante ce petit frisson qu’aucun autre ne peut donner, cette différence qui le range parmi les classiques, cette ambiance qui plaque au fauteuil. A chaque film sa promesse, ses espoirs, et souvent la plus ou moins grande désillusion. Après un Sinister sympathique et un très bon  Mama, The Conjuring a bénéficié d’un buzz énorme et d’un succès cinématographique conséquent. A juste titre ?

 

the-conjuring1.jpg

 

Porté à l’écran par Vera Farminga et Patrick Wilson, le couple Warren, célèbre à travers les Etats-Unis comme enquêteurs paranormaux, multiplie les dossiers sur le surnaturel sous toutes ses formes, elle étant medium, lui démonologue. Déjà à l’œuvre pour l’affaire d’Amytiville (d’où est tiré le film) et bien d’autres, ils sont spécialisés dans les cas de possessions, de maisons hantées et d’apparitions de fantômes, bref : un sacré boulot.

 

the-conjuring2.jpg

 

Ici le film s’intéresse à un dossier (sur près de 5000 accumulés au cour de leur carrière), celui de la famille Perron, terrorisée par un esprit très puissant hantant une vieille maison un peu perdue. Tableau classique dans le cinéma, mais particulier lorsque l’on sait que l’histoire est véridique, la famille Perron témoignant encore aujourd’hui de ces faits. Sous la caméra de James Wan (le premier Saw, Insidious), le film se teinte d’un filtre granuleux propre aux années 70 et se promène dans les couloirs de l’immense bâtisse.

 

the-conjuring4.jpg

 

Classique dans sa manière de faire, sans réelle surprise dans son déroulement, The Conjuring n’en demeure pas moins très efficace et glace le sang du début à la fin, imprégnant le spectateur de cette sensation de mal être dérangeant qui vous fait ne pas vous sentir à l’aise dans le noir. Inutile de tenter de le comparer aux grands du genre (je pense à l’Exorciste par exemple), aucun film ne peut atteindre le potentiel des grands précurseurs qui se sont établis sur un terrain jadis vierge.

 

the conjuring3

 

Pourtant The Conjuring tire amplement son épingle du jeu et s’impose sans mal comme l’un des meilleurs films d’épouvante de ces dernières années, avec un casting brillant, une ambiance réussie de bout en bout et des frissons qui vous colleront un bon moment.

 

 

 

17/20

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter