Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 17:01

blood-dragon0.jpg

 

Lorsque la technologie actuelle se met au service des années 80, lorsque des cerveaux harassés de fatigue s’emballent dans un grand n’importe quoi, un délire d’un autre âge, d’une autre ère, d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, lorsqu’on se dit que finalement tout est possible, alors on joue à Far Cry Blood Dragon.

 

When today’s technology lends itself to the 1980s, when sleep-addled minds get caught up in a load of nonsense that doesn’t make any sense, a craze from another age, from another era, a time that those who have yet to reach their twenties do not know, when you tell yourself that, in the end, anything is possible, then you play Far Cry Blood Dragon.

 

blood-dragon1.jpg

 

Stand Alone plutôt qu’add on, comprenez donc jeu jouable indépendamment de l’original plutôt qu’extension, Blood Dragon ne reprend de son aîné que la mécanique et la belle technologie. Le reste appartient à jadis. Une histoire d’un futur apocalyptique tel qu’on se l’imaginait à l’époque de la sortie de Terminator, des couleurs flashy qui dégoulinent à l’écran, des cut scènes en 8 bit qui vous collent au passé, une musique au synthé du temps de Jean Michel Jarre, rien ne manque pour fabriquer ce mot magique : nostalgie.

 

A stand-alone game rather than an add-on, and thus a game that is playable independently from the original rather than being an extension of it, Blood Dragon only keeps the gameplay and good graphics from its predecessor. The rest belongs to days gone by. The story of an apocalyptic future as you would have imagined at the time when Terminator first came out, there are flashy colours that ooze from the screen, 8-bit cut scenes that glue you to the past, synthesised music from the time of Jean Michel Jarre, nothing is missing to create the magical word : nostalgia.

 

blood-dragon2.png

 

C’est sur ce principe que repose l’essence même du jeu, véritable nanar assumé, revendiqué même, à l’histoire écrite sur un coin de table un soir de beuverie totale après être allez voir Rambo, Predator et Terminator dans la même journée, ici tous les clichés sont permis, voire obligatoires. Les dialogues sont croustillants de niaiseries et les monologues et autres répliques de notre héros ne déplairaient pas aux scénaristes de Hot Shots, volontairement ringardes. Tout autant que les phrases qui viennent ponctuer les temps de chargement (« Quand vous prenez feu, criez avec votre personnage, c’est comme du karaoké » ou « les armes de poing sont des flingues qui tiennent dans la main. Le futur est là »)

 

The essence of the game rests on this principle – an already anticipated, even desired, flop, whose story was written on the corner of a table during a drinking session after having been to see Rambo, Predator and Terminator in the same day, here all clichés are allowed, even necessary. The dialogues are jam-packed full of inanities, and the monologues and other remarks that our hero makes wouldn’t be out of place with Hot Shots’ scriptwriters, being deliberately over the top. This is also true for the sentences that punctuate the loading screens (‘When you catch on fire, scream with your character, it’s like doing karaoke’ or ‘hand weapons are guns that you can hold in your hand. The future is here’).

 

blood-dragon3.jpg

 

Tout ceci fait qu’on en vient à passer outre les défauts du jeu, sa facilité, ses armes surpuissantes (l’arc est plus redoutable que n’importe quelle arme à feu), sa redondance, l’absence de réel challenge, l’obscurité tout le temps. Mais ne vous y trompez pas, Far Cry Blood Dragon ne plaira qu’à ceux qui cultivent la nostalgie de cette époque révolue où tout était mieux (non je déconne), bref : les années 80.

 

All of this means that you tend to overlook the game’s faults: how easy it is, it’s overpowered weapons (the bow is more deadly than any firearm), its repetitiveness, the absence of any real challenge, always being in the dark. But, and there is no doubt about it, Far Cry Blood Dragon will only please those who cultivate the nostalgia from this past epoch where everything was better (seriously, I’m taking the piss), in short: the 80s. 

 

blood-dragon4.jpg

 

Pratiquez la démo avant de vous lancer à corps perdu vers un ovni qui pourrait vous déplaire, sachant que bon délire ou pas, le soufflet fini invariablement par retomber.

 

Play the demo before throwing yourself heart and soul towards a game that you could dislike, bearing in mind that, whether it is a good bit of fun or not, it will soon run out of steam.

 

 

14/20

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter