Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 13:06

Pi0.jpg

 

Tout le monde a déjà éprouvé, une fois assis dans son fauteuil au cinéma, l’incertitude de ne pas assister à un film aussi grand qu’on pouvait l’espérer. La crainte est là, sous jacente, liée à des critiques trop variées lues sur le net, dans un journal, ou entendues lors d’une conversation entre amis. Pour l’Odyssée de Pi il en va de même. Gros projet, atypique, casse gueule à plus d’un niveau. Et Ang Lee aux commandes.

 

pi1.jpg

 

Ang Lee a porté sur grand écran le très (trop ?) décrié Hulk, première version. N’en déplaise à vous autres, j’avais apprécié l’humanisation du personnage et la réalisation car au final le film n’était pas si mauvais que ça (il suffit de se tourner vers Spawn, Daredevil, Catwoman pour s’en rendre compte). Ceci pour dire que Ang Lee aime les défis, et qu’il a raison de les relever.

 

pi2.jpg

 

L’Odyssée de Pi balaye toutes vos craintes dès le générique, fabuleux, à la fois simple et magnifique. Le film ne déroge pas à ces premières minutes, le spectateur est assit devant un hybride, quelque chose qui tient autant du film que du documentaire, de l’histoire que de la fable. Car l’Odyssée de Pi est un conte enchanteur, prenant, délicieux et visuellement époustouflant. Onirique d’un bout à l’autre.

 

pi3.jpg

 

« Après une enfance passée à Pondichéry en Inde, Pi Patel, 17 ans, embarque avec sa famille pour le Canada où l’attend une nouvelle vie. Mais son destin est bouleversé par le naufrage spectaculaire du cargo en pleine mer. Il se retrouve seul survivant à bord d'un canot de sauvetage. Seul, ou presque... Richard Parker, splendide et féroce tigre du Bengale est aussi du voyage. L’instinct de survie des deux naufragés leur fera vivre une odyssée hors du commun au cours de laquelle Pi devra développer son ingéniosité et faire preuve d’un courage insoupçonné pour survivre à cette aventure incroyable. »

 

pi4.jpg

 

Si l’Odyssée de Pi est une fable sur l’homme et l’animal, elle l’est d’autant plus sur la relation entre l’humain et le divin, Pi ne cessant d’espérer trouver Dieu et comprendre son épreuve. Ces scènes surviennent dans les délires les plus forts de l’adolescent et ont suscitées pas mal de mauvaises critiques sur leur lourdeur. Il ne faut pourtant pas oublier que le Pi « adulte » qui raconte son histoire promet à son interlocuteur qu’il lui fera rencontrer Dieu.

 

pi6.jpg

 

Techniquement le film est un bijou, tant sur les effets spéciaux (le tigre est incroyable de réalisme) que sur l’utilisation intelligente et efficace de la 3D, ou sur la gestion magnifique de la lumière. Ce film de Ang Lee est un voyage bouleversant, arrachant un sourire ou une larme, baigné de toutes les émotions, fort d’une identité visuelle unique, il est sans conteste l’un des plus beaux film de l’année, et certainement plus encore.

 

pi7.jpg

 

Balayez vos craintes et laissez-vous emporter sur les flots de l’océan Pacifique pour un voyage de deux heures qui vous fera rêver bien plus longtemps. Et croyez-moi, vous vous souviendrez longtemps de Richard Parker.

 

 

18/20

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter