Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 12:44

hobbit0.jpg

 

J’étais réfractaire au Hobbit depuis un petit moment déjà, ça ne s’explique pas vraiment, j’aime Tolkien, j’aime le Seigneur des Anneaux et j’aime Bilbo. Mais j’imaginais mal devoir me farcir encore trois films pour un livre si petit. Alors j’ai traîné la patte longtemps…longtemps…

 

hobbit1 

 

Jusqu’à céder.

 

hobbit2.jpg

 

D’abord me fallait-il trouver près de 3 heures libres consécutivement et hors soirée pour aller voir le dernier né de Peter Jackson, ensuite il était évident qu’un bon état d’esprit était nécessaire pour franchir les portes de la salle de cinéma. Obscurité, thème musical familier. C’est parti.

 

hobbit3.jpg

 

L’histoire de Bilbo est celle d’un Hobbit trop bien dans son trou, dans son confort, dans sa sécurité, qui voit sa vie basculer du jour au lendemain avec l’intervention du magicien Gandalf et de treize Nains. Ces derniers se sont mis en tête de récupérer leur royaume perdu 60 ans plus tôt au profit de Smaug, un terrible et puissant cracheur de feu. Allez savoir ce qui passe par la tête du Hobbit pour qu’il quitte ainsi Cul-de-sac… Il n’empêche que dès lors l’aventure commence.

 

hobbit4.jpg

 

Décors somptueux de la Nouvelle Zélande qui avait déjà servie d’écrin au SdA, musique qui souligne chaque instant de l’histoire, jusqu’à reprendre le thème du SdA à un moment clé, personnages connus et fidélité à l’œuvre de Tolkien, beaucoup d’à-priori se sont envolés dès les premières minutes. C’est malheureux.

 

hobbit5.jpg

 

C’est malheureux parce que je ne voulais pas aimer le Hobbit, je ne voulais pas retomber sur cet univers trop collant de fantasy, trop manichéen, mais force est de reconnaître que Peter Jackson aime son sujet. Mention spéciale à l’Orque pâle Azog qui reste l’un des plus beau méchant du cinéma d’aujourd’hui, je l’ai trouvé plus spectaculaire que Sauron, plus charismatique. Mention spéciale également pour Bilbo, beaucoup plus sympathique que Frodo.

 

hobbit6.jpg

 

Alors il y a quand même quelques maladresses dans la réalisation, des plans de batailles trop confus par moment, des scènes de voyage trop longues (même si fort jolies) et un chliffanger trop conventionnel à la fin. Bon je chipote certainement pour me convaincre que je n’ai pas aimé, mais comme pour un Starwars ce que je n’aime pas finalement c’est le commerce qui tourne autour de l’œuvre, ce brassage d’argent qui ne vaut pas trois films. Deux suffisaient largement.

 

hobbit7.jpg

 

Bref, vivement les dix films sur le Silmarillon. Là on va se marrer.

 

 

17/20

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter