Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 16:10

oblivion0.jpg

 

Cette année la Science Fiction revient en force au cinéma, faisant la nique aux vampires et autres zombies,. En attendant donc Elysium, Star Trek, Upside Down, Riddick, After Earth, Pacific Rim et j’en oublie certainement, voici Oblivion qui a en charge d’ouvrir le bal du genre (ainsi que celui des blockbusters) présentant en tête d’affiche Tom Cruise.

 

oblivion1.png

 

Alors je vous entends déjà : « Tom Cruise, y’en a marre, y’en a que pour son égo, sa gueule, ses cascades, ses regards en coin, ses regards méchants, sa peau perlée de sueur, son sourire ultra blanc, et aussi son torse nu. » Arguments auxquels je répondrai un approprié : « C’est pas faux. »  Car cette fois encore on n’y échappe pas, on en bouffe à chaque plan et parfois plus qu’il n’en faut. C’est d’ailleurs la principale raison de mon envie de ne pas voir ce film, et c’est finalement la raison de ma critique aujourd’hui.

 

oblivion2.jpg

 

Oblivion donc, n’a rien à voir avec le jeu vidéo du même nom, ici on parle de la signification du mot, ici on parle le latin môssieur, et ici on sait qu’Oblivion signifie « oubli », puisque l’histoire est basée sur ça. En 2077 la Terre n’est plus que ruines radioactives suite à une guerre nucléaire face à une race alien venue éradiquer les gentils humains polluants que nous sommes. Mais nous avons gagné au prix d’une planète inhabitable, aussi les survivants ont-ils colonisés Titan, un satellite naturel de Saturne, et utilisent la planète bleue pour en puiser l’eau,  toujours indispensable. Jack Harper (Tom Cruise) assure la sécurité des Drones et des machines à puiser l’eau face aux attaques des chacals (les aliens) et voit son contrat de 5 ans arriver à son but lorsqu’il assiste au crash d’un vaisseau.

 

oblivion3.jpg

 

Univers épuré à l’extrême, style Ikea du futur, planète ravagée découpée en zones, quasiment recouverte de sable. L’esthétique du film est somptueuse et flatte l’œil, c’est un fait. Le réalisateur avait déjà officié sur le dernier Tron, mais surtout sur deux bandes annonces de jeu vidéo : Halo 3 et Gears of War (dispos plus bas) et qui sont deux des plus belles vidéos de jeux jamais produites. De plus notre homme se base sur un comic écrit par ses soins en 2000, et dissémine tout un tas de références le long de son film : l’Odyssée de l’Espace pour la plus évidente, et une atmosphère propre à ces films de SF mono héroïques où l’introspection est reine.

 

oblivion4.jpg

 

Tout ça pour dire qu’il y a de quoi faire un bon, voire, un très bon film. Oui. Mais en fait non. Parce qu’il y a des longueurs inutiles. Parce qu’il y a des maladresses. Parce qu’il y a Tom Cruise….et les autres. Non mais c’est vrai, il suffit de voir son nom sur l’affiche pour ne plus savoir si le film s’intitule Oblivion ou Tom Cruise Oblivion tant c’est écrit gros. Mais plus concrètement le problème ne vient pas de l’acteur principal, mais des autres, car aucun n’est vraiment à la hauteur, aucun ne transpire la crédibilité, ce qui pousse le focus sur Tom Cruise qui, du coup, semble en faire trop. La narration n’est pas en reste non plus, dialogue plutôt creux, twists qui s’enchaînent mais qui n’offrent aucune surprise, le film se paye même le luxe de nous raconter deux fois la guerre contre les Chacals, la première en intro voix off (assez pourrie et non immersive), et la seconde face à la fille rescapée du crash du vaisseau, ce qui aurait pu être évité. De plus le scénario est attendu et la fin d’un banal sans nom.

 

oblivion5.jpg

 

Oblivion brille par sa qualité visuelle indéniable, ses trouvailles technologiques (le petit vaisseau du héros par exemple), se veut proche de la SF de jeux vidéo, mais manque le coche sur son histoire, ne laissant aucune tension monter, se contentant de suivre son fil rouge plutôt tranquillement. La fin laisse un goût amer qui m’a suivie jusqu’à l’écriture de cette critique. Et si Tom Cruise n’est pas le principal fautif, il y est quand même pour beaucoup.

 

 

12/20

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Film streaming 30/04/2014 00:29

Moi c’est Le Hobbit : histoire d’un aller et retour que j’attends avec impatience :D
Plein de bon film en 2014 c’est trop chouette !!

André Caron 30/10/2013 20:11


Je suis apostrophé devant cette critique. Moi qui suis très sévère envers les films de science fiction j'ai trouvé en OBLIVION un chef d'oeuvre que j'accordais à Blade Runner, les Aliens,
Prometheus.  Jusqu'à Oblivion, Tom Cruise ne m'avais jamais vraiment impressionné, je change d'idée.  Les autres comédiens du film sont très bien et j'ai découvert Andrea Riseborough
dont je suis maintenant un fan fini. D'ailleurs c'est son personnage qui m'a fait revenir à une deuxième écoute du film pour enfin réaliser que tout le film était magnifique.  Je ne souscris
donc pas à la critique négative que je viens de lire.

Laÿn 30/10/2013 20:47



Bonsoir,


Je suis ravi de voir que quelqu'un argumente dans l'autre sens. Merci de participer. 


Cependant je suis peut-être sévère sur la note mais pas sur tout le film, encore une fois d'un point de vue technique c'est superbe, je n'ai rien à dire. Mais je juge que la direction des
artistes est maladroite et que la réalisation manque de punch, pas assez vif pour un film d'action, pas assez intriguant pour un film de genre, bref, le cul entre deux chaises et une expérience
bancale.


Enfin, autant je suis d'accord pour ériger Blade Runner et Alien sur un piédestal en therme de SF, autant accolé Prometheus au mot chef-d'oeuvre frise le pléonasme tant rien ne ressort de ce film
qu'une opportunité de la part des grosses majors de se faire du fric sur une licence mythique. Ridley Scott n'a rien pu faire, le scénario est un nid d'incohérences et d'absurdités (et pas besoin
d'être un grand fan pour s'en rendre compte), et les acteurs sont encore une fois sous exploité (même Charlize Theron, capable de belles choses, se vautre lamentablement ici).


 


Bref, revenons à nos moutons, je n'en démords pas, Oblivion aurait pu, aurait du, être un très grand film, mais il souffre de l'ombre de géants du genre, 2001 l'Odyssée de l'Espace entre autres,
d'une réalisation maladroite et d'acteurs mal dirigés. Donc la note de 12 est bien le contraste entre la forte attente et le résultat obtenu.



Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter