Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 18:08

pacific0.jpg

 

Goldorak, Patlabor, Evangelion, ou encore Bioman et pourquoi pas les Power Rangers ? Ceux de ma génération, les enfants des années 70/80 se souviennent bien de ça, forcément. Souvent avec le regret de n’avoir plus guère d’équivalent aujourd’hui, alors que la technologie permet tant de délires. Puis arriva Guillermo Del Toro et cette idée folle de faire Pacific Rim pour le bonheur des trentenaires que nous sommes (sans oublier tous les autres, évidemment, mais surtout les trentenaires).

 

pacific1.jpg

 

Autant être franc, Pacific Rim colle au schéma du film de Kaiju (film de monstres à la japonaise, genre Godzilla), et ne nécessite pas une activité pleine et entière de votre cerveau, seule la partie visuelle sera grandement sollicitée. Dire que le scénario est mauvais serait cruel, disons qu’il est facile, qu’il se permet beaucoup de raccourcis, parfois d’incohérences, et qu’il va à l’essentiel : les affrontements. Et pour véritable regret je soulignerais le manque de profondeur des protagonistes, alors qu’il y avait matière à faire quelque chose de très bon.

 

pacific2.jpg

 

A ce rythme là Pacific Rim aurait explosé les deux heures déjà bien remplies, alors ok, je suis clément, je pardonne. Pour le reste c’est grand spectacle. L’introduction qui met une claque à tout ce qui s’est fait jusqu’ici en robots et armures, de Transformers à Iron Man, un premier affrontement dantesque qui m’a littéralement fait trépigner d’attente, le cœur d’enfant battant la chamade et les yeux pétillants. Quinze minutes plus tard je le savais déjà : oui, Guillermo Del Toro a rempli son contrat.

 

pacific3.jpg

 

Ceux qui ont vu le film pourraient s’étonner de mon enthousiasme devant ce que certains qualifieraient de nanar tout juste bon pour ses effets spéciaux. Mais je m’insurge, messieurs dames, je m’insurge ! J’ai payé pour du grand spectacle en toute connaissance de cause, et j’en ai eu plus que ce que je demandais. Des Jaeger (les robots) magnifiques, des Kaiju (les monstres donc) superbes et bourrés d’imagination, des effets spéciaux magistraux et quelques scènes qui prennent réellement aux tripes (que ce soit l’intro où la scène de Mako enfant par exemple.). C’est clair : je ne me souviens plus de quand date un pareil délire sur grand écran.

 

pacific4.jpg

 

Dire aujourd’hui que je veux mon Jaeger n’est pas exagéré, je veux mon Jaeger ! Del Toro met en scène son propre rêve d’enfant avec, comme il le dit « toute la rigueur d’un adulte de 48 ans » et ça se voit qu’il s’est fait plaisir, rien ne manque dans cet hommage vibrant aux films de genre, de quoi faire trembler les réalisateurs qui vont s’attaquer aux prochains blockbusters, et en premier lieu Godzilla qui va avoir sur les épaules une pression plus que certaine. Ne reste plus qu’à critiquer (ou pas) le choix des acteurs, pour ma part j’estime qu’il remplissent la mission et qu’il est bon de voir des visages différents de ceux qu’on a à longueur de temps sur la toile.

 

pacific5.jpg

 

Alors Pacific Rim mérite-t-il une bonne note ? Oui, évidemment, à condition de savoir clairement à quoi s’attendre, à condition de connaître cet univers de montres et de robots géants, à condition de mettre son cerveau en état de veille. Et puis pour nous, public d’européens, le film est d’un optimisme grandiose : les monstres ne s’attaquent qu’aux côtes du Pacifique, non franchement, que demander de plus ??

 

 

17/20

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter