Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 10:21

sinister0.jpg

 

J’ai longtemps cru que Sinister était encore l’un de ces slashers movies pour ado en quête de grand frisson sanguilonnant en salles obscures, genre Saw, et il faut dire que l’affiche m’orientait sensiblement vers cette réflexion tout à fait personnelle. Mais l’affiche vous ment comme elle m’a menti, la bougresse.

 

sinsiter1.jpg


Sinister est plutôt à classer du côté des films à ambiance, une maison un peu isolée, une histoire de meurtre horrible, un enfant disparu, pas de coupable… Voilà du bon matériau pour un écrivain en quête du best seller qui lui échappe depuis dix ans, un homme tourmenté par sa gloire personnelle, par la reconnaissance éternelle, et qui sombre dans les travers d’une enquête morbide au détriment de sa famille (une femme exténuée, un fils en proie aux terreurs nocturnes, une fille artiste sur les murs de sa chambre).

 

sinister-4.jpg


Pas d’effusion d’hémoglobine, non que je sois contre mais c’est vrai que ça fait du bien, Sinister se regarde dans le noir total avec un bon son, car ici l’image et les bruits font l’ensemble du film, craquements de sol dans le grenier, chocs sourds, passage d’ombres en premier plan, des ficèles connues mais tirées judicieusement, pas de quoi faire des bonds ou pousser des cris de frayeur, mais le but n’est pas forcément là. Sinister sème lentement sa graine au fil d’un jeu d’acteurs très bien rendu, et laisse pousser l’angoisse.

 

sinsiter-2.jpg


Perfide angoisse. Car voyez-vous, Sinister n’est pas forcément novateur, et ne cache pas très bien la finalité de son scénario, mais encore une fois ce n’est pas tant la découverte finale qui importe mais son implication et le frisson qu’elle laisse chez le spectateur. Sournoise, effrayante dans sa profondeur, dans sa détermination à pousser son histoire jusqu’au bout, au prix de toutes ses conséquences. Cependant les touches d’humour viennent alléger la tension de manière efficace et plutôt intelligente je dois dire.

 

sinister-3.jpg


Et puis il y a bien quelques défauts à la fois inhérents à ce genre de films mais quasiment inévitables, aussi vous demanderez-vous souvent pourquoi diable le héros n’allume-t-il donc jamais la lumière ? Ambiance…ambiance… Sans compter sur la publicité proprement énorme pour Apple. Ça mes amis, c’est du beau placement de produit !

 

sinister-5.jpg


Sinister est vraiment sympathique à regarder à condition d’être dans les conditions sine qua non, obscurité, bon son, vous me suivez ? Sans être le plus novateur des films du genre il se fera sans nul doute sa petite place parmi les meilleurs de sa génération pour sa très bonne réalisation.

 


15/20

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter