Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 14:13

max.jpg

 

Premier jeu « arcade » de la Xbox One, Max : The Curse of Brotherhood est sorti timidement à la fin du mois de décembre. Microsoft ne voulait-il pas ébruiter sur la sortie de ce titre par honte ? Max a-t-il un lourd secret qu’il préfère garder pour lui ? Que cachent donc ces 2go et quelques de données à télécharger ???

 

The Xbox One's first arcade game, Max:  The Curse of Brotherhood, came out quietly at the end of the month of December. Did Microsoft want to keep the release low-key because it was ashamed? Does Max have a deep, dark, secret, that he would rather keep to himself? What do these 2Gb or so of downloadable data have to hide??? 


max1.jpg

 

Le jeu de Press Play avait été annoncé il y a un petit moment déjà…mais pour une sortie sur Xbox 360, jouable lors de l’E3 2013 il se révélait être un jeu de plateforme sympathique, coloré, dynamique et original dans sa conception. Pourquoi donc ? Parce que, en plus de contrôler le jeune Max dans un monde en 2,5D vu de côté, le joueur manie également un marqueur magique capable d’interagir avec le décor (de manière relativement scriptée) pour résoudre des énigmes et faire avancer notre garçon. Faire pousser des branches, élever des piliers de terre ou créer des tunnels d’eau deviendra votre quotidien.

 

Press Play's game had been announced a little while ago now... but for release on the Xbox 360; playable during E3 2013, it revealed itself to be a fun and colourful platform game which was dynamic and original in its conception. Why? Because, as well as controlling the young Max in a side-scrolling 2.5D world, the player also controls a magic marker able to interact with the background (in a relatively scripted way) to resolve certain riddles and make our boy advance through the story. Making branches grow, elevating pillars of earth or creating tunnels of water will become your daily tasks. 

 

max2.jpg

 

Graphiquement pas à la hauteur d’une Xbox One, Max n’en demeure pas moins très joli et agréable à l’œil, jouant de multiples couleurs, de niveaux variés parfois superbes (les grottes) ou un peu fades (la forêt), mais corrects dans l’ensemble. Côté maniabilité le jeune garçon se dirige facilement, mais certains auront un peu de mal à l’utilisation du marqueur, du moins pour les premiers coups de main. J’avoue n’avoir eu aucune difficulté de ce côté là, ni aucune gêne contrairement à ce que j’ai pu lire sur divers sites.

 

Graphically not impressive enough for the Xbox One, Max remains very pretty and pleasing to the eye, exploiting multiple colours, and different levels, which are sometimes superb (the caves), sometimes a bit muted (the forest), but okay in general. On the gameplay side the young boy is easily controlled, but some people will have a bit of trouble using the marker, at least the first few times. I admit that I didn't have any problems there, or any of the other problems that I read about on various sites. 

 

max3.jpg

 

Côté scénario c’est un simple prétexte à l’exploration d’un univers parallèle, rien de vraiment formidable, la mise en scène est faiblarde et le « méchant » un peu fade. Qu’à cela ne tienne, le jeu dispose d’une ambiance qui se savoure avec plaisir, faisant penser à l’excellent Heart of Darkness (les joueurs PS1 se souviendront) ce qui n’est pas rien.

 

Scenario-wise, it is a simple idea, the exploration of a parallel universe, nothing is great, the staging is fairly weak, and the 'baddie' a bit dull. No matter though, the game has an atmosphere that can be soaked up with ease, making you think of the excellent Heart of Darkness (those that had a PS1 will remember), which isn't nothing. 

 

max4.jpg

 

Pourquoi si peu de communication autour du premier jeu arcade ? Mystère. Max : The Curse of Brotherhood n’a pas à rougir de ses faiblesses, de sa difficulté mal gérée (sans jamais être insurmontable), ni de sa durée de vie de 4-5 heures propre au genre. En cette période où les gamers auront bouclés leurs premiers jeux, celui-ci se présente comme une bouffée d’air frais en attendant la suite du programme.

 

So why so little communication around the first arcade game? Mystery. Max: The Curse of Brotherhood shouldn't be ashamed of its weaknesses, its poorly managed difficulty curve (without it being impossible), nor its 4-5 hour lifespan. In this period where gamers will have completed their first games, this title presents itself as a breath of fresh air while waiting for the next part of the programme. 

 

 

15/20.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter