Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 14:03

walking0.jpg

 

Noter un jeu en faisant abstraction de son aspect purement technique n’est pas chose commune, le cas se présente donc assez rarement pour ne pas l’ignorer. Car The Walking Dead comporte ses défauts, à n’en point douter, intégralement liés au gameplay à la manette ou à la facilité des énigmes mais s’ils sont source de quelques morts stupides et frustrantes, ils n’entament en rien la puissance intrinsèque du titre.

 

walking1.jpg

 

Cette puissance est dans la narration plus que dans l’originalité, dans la force des situations plus que dans sa mise en scène. The Walking Dead est un jeu bâtard, mélange d’aventure, de recherches et de QTE (appuyer sur tel bouton au bon moment), une sorte de film interactif où Lee devra se battre pour survivre et protéger la petit Clémentine, huit ans, des morts comme des vivants. Au fil des rencontres un groupe se fait et se défait, jamais dans la joie, toujours la douleur et toujours l’appréhension appuyée par le choix qui change la donne à chaque instant.Puisque The Walking Dead dévoile son potentiel dans ces choix de dialogues qui vous forceront à avoir une opinion sur tout, sur chacun, tout le temps. De vos partis pris dépendra la suite du jeu, les affinités, les morts, les choix des autres aux moments les plus fatidiques.

 

walking2.jpg

 

Durant cinq épisodes se succèdent, sur une dizaine d’heures, les conséquences de vos actes, et comme si ça ne suffisait pas le temps pour faire votre choix est compté et ajoute une pression supplémentaire non négligeable. The Walking Dead est rude, sans concessions, il vous rappelle à chaque instant le dramatique de la situation, vous met face à vos responsabilité et à votre sens du devoir et des priorités, vous fait vivre plus qu’aucune autre œuvre cette « zombie-apocalypse ».

 

walking3.jpg

 

Je me suis senti moins solide que je ne le pensais, plus lâche parfois, en venant à souhaiter que ce genre de fin du monde n’arrive pas (non mais allo quoi !). Car The Walking Dead vous implique tellement qu’il est difficile d’en décrocher, on finit par croire en la véracité de ce monde, en sa fatalité, et on se prend d’affection pour Clémentine, la protégeant comme son propre enfant, forçant le joueur à se projeter complétement dans cette histoire et à frôler au plus près la frontière entre la réalité et le virtuel.

 

walking4-copie-1.jpg

 

Contre toute attente, et pour en revenir à mon introduction, j’ai vécu une expérience unique, jamais ressentie devant un jeu en vingt ans de pratique, une décharge émotionnelle extrêmement forte au paroxysme des vingt ou trente dernières minutes du cinquième épisode, quelque chose qui n’arrive que devant certains films, certains livres. Une tristesse qu’on sent poindre puis déferler sur vous sans espoir de passer outre. The Walking Dead est nécessairement pessimiste, à vous de trouver les rares instants de bonheur, aussi nuancé soit-il, à vous de partager votre confiance ou de la rendre exclusive. Mais n’oubliez pas que le jeu s’adapte à vos choix constamment.

 

walking5.jpg

 

Alors oui, ma note reflète la narration, l’interactivité humaine, les sentiments et émotions, l’intransigeance, le fait de ne reculer devant rien, pas même le pire. The Walking Dead demeurera pour cela l’une des plus grandes aventures interactive qu’il m’est été donné de vivre, d’aimer, de regretter et de haïr.

 

 

20/20

 

(La version testée sur XBOX 360 est en anglais sous titrée français, la version Ipad ne l’est pas encore mais nul doute que ça viendra. Sur le Live arcade il vous en coûtera 400 points par épisode, soit 20 euros pour les cinq, ce qui est peu en comparaison du contenu

Partager cet article

Repost 0

commentaires

laÿn 04/04/2013 15:56


C'est profondément regrettable d'autant plus que tu aimes ce genre de jeu et que tu fais faces à l'un des meilleurs... Entre deux livres je suis certain que tu trouveras quelques instants ;-)

Marc Lef 25/03/2013 14:11


Hélas, je ne pense pas avoir le temps d'y jouer, mais je suis un inconditionnel de ce genre de jeu...

laÿn 22/03/2013 13:22


Merci!


Pour le téléchargement ça devrait aller, cinq épisodes de 700 MB à peu près, même moi avec ma connexion pourrie j'y suis arrivé, il faut juste être patient.

seb 22/03/2013 09:35


après avoir lu un article comme celui-là, je n'ai qu'une envie, c'est d'aller télécharger le jeu!!!!!!!


j'esp que j'y arriverai car dans mon coin, je n'ai pas beaucoup de débit...


à bientôt

Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter