Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 19:59

monster0.jpg

 

Un article pour un truc vieux de 20 ans, ça vous dit ?

 

Bon quand je dis 20 ans je parle de la première parution du manga Monster au Japon, et encore, en fait c’est plus 19 ans que 20, mais on ne va pas chipoter. Alors on dira 20, et on dira que c’est un article pour fêter ça. En plus ça fera classe.

 

Ceci est donc une étrange entrée en matière pour une œuvre noire, thriller parfaitement couché sur papier par Naoki Urasawa, narrant l’histoire du brillant neurochirurgien Kenzo Tenma,  à l’aube d’une formidable carrière qui décide face à l’urgence de soigner un jeune garçon blessé par balle à la tête plutôt que le maire de la ville de Düsseldorf, en Allemagne. Manque de chance le maire décède et le garçon, délivré de l’emprise de la mort, disparaît. Pis encore, le directeur de l’hôpital, père de la petite amie de Tenma, se fait empoisonner, ainsi que deux autres responsables dudit hôpital. Ce qui catapulte naturellement le jeune chirurgien à la tête du bâtiment, et en première ligne des suspects pour la police. Pour enfoncer le clou il s’avère que le jeune garçon est un « monstre » responsable de la mort du directeur et de bien d’autres…

 

monster1.jpg


Tenma décide donc de l’arrêter, alors que la police tente d’arrêter Tenma.

 

Monster est un thriller donc, très sombre, brillamment mené et mettant en valeur des personnages forts en charisme, qu’ils soient bons ou mauvais. L’auteur déroule son action au cœur de l’Allemagne des années 1990, ainsi que de la République tchèque, et fait de multiples références au régime nazi et à la seconde guerre mondiale, se servant ainsi d’un terrain réaliste pour y mêler une histoire fictive. Le puzzle complexe, le jeu du chat et de la souris, s’étalent sur pas moins de 18 tomes menés tambour battant, et relançant sans cesse l’intérêt du lecteur.

 

Difficile d’en dire plus à cause de la complexité de l’histoire, du nombre de retournement de situations, et de peur de dévoiler l’histoire à ceux qui, comme moi, seraient passé à côté de cet excellent manga.

 

Pourquoi être passé à côté ?

 

Je ne sais pas, le titre n’est peut être pas des plus vendeur pour l’histoire qu’il révèle en son sein, mais peu importe, j’ai rattrapé mon retard de – presque – 20 ans, ce qui n’est pas si mal. Un grand merci à Sébastien au passage pour m’avoir fait découvrir et fourni l’intégralité de l’œuvre, il ne me reste plus qu’à mettre la main sur la série.

 

VERSION ANGLAISE

 

monster0

 

An article for a 20 year old comic, what do you say?

 

Well, when I say 20 years I’m talking about the first publication of the manga Monster in Japan, and actually, it’s closer to 19 years than 20, but let’s not nit-pick. We’ll say 20 years, and we’ll say that this is an article to celebrate the fact. And it will be awesome.

 

The subject matter used for this work of noir fiction, a thriller perfectly laid out by Naoki Urasawa, is rather strange:  he tells us the story of the brilliant neurosurgeon Kenzo Tenma, who is at the start of a brilliant career. He decides, when faced with a hard decision, to heal a young boy shot in the head rather than the mayor of Düsseldorf, Germany. Unfortunately the mayor dies, and the boy, saved from the brink of death, disappears. Worst still, the hospital manager, Tenma’s girlfriend’s father, is poisoned, as well as two other members of the management staff. This naturally catapults the young surgeon to the head of the hospital, as well as to the top of the police’s list of suspects. The nail in the coffin is the discovery that the young boy is a ‘monster’, responsible for the death of the hospital manager as well as many others…

 

monster1

 

Tenma decides to stop him, while the police attempt to stop Tenma.

Monster is thus a thriller, very dark in mood, brilliantly constructed, which highlights its very charismatic characters, whether they are good or bad. The author places the action in the heart of Germany during the 1990s, as well as in the Czech Republic, and makes many references to the Nazi regime and the Second World War, using a realistic backdrop for his fictional tale. The complex puzzle, the game of cat and mouse, are told over no less than 18 volumes that never lose pace, that constantly draw the reader in, ensuring that he never loses interest.

It is difficult to say more due to the complexity of the story, the number of twists and turns that it takes, and for fear of ruining the story for those who, like me, would have missed out on this excellent manga.

 

Why did I overlook it?

I don’t know, the title is perhaps not the most appealing for the story that is revealed within the pages, but no matter, I have caught up on my – nearly – twenty year tardiness, which isn’t so bad. A big thank you to Sébastien who introduced me to and provided me with the majority of the works. I now just need to watch the TV series.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

seb 24/09/2013 15:41


pour une fois que je peux te prêter quelque chose!!!

Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter