Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 18:24

karlock0.jpg

 

Un rêve d’enfant passe encore, engendrant plaisirs et frustrations, comme à chaque fois. Non, je ne parle pas de Noël, je vous parle d’Albator, le corsaire de l’espace. Ceci dit le Père Noël et le corsaire sont arrivés le même jour cette année, chacun dans son engin volant, l’un vêtu de rouge, l’autre noir. Mais trêve de bavardages, Harlock répond-il aux attentes des trentenaires que nous sommes ?

 

karlock1.jpg

 

Je n’ai jamais été un fan dans l’absolu du corsaire, pourtant je regardais avec délectation ce dessin animé mal doublé, m’imaginant aux commandes de l’Arcadia, ce terrible vaisseau à tête de mort, avec juché sur mon épaule cet étrange volatile que Vicious, le bad guy de Cowboy Bebop, devait reprendre à son compte bien des années plus tard. Bref, je chantonnais le générique d’Albator avec plus d’enthousiasme que celui de Goldorak, il faut bien le dire, n’en déplaise à Actarus.

 

harlock2.jpg

 

Mais je vois qu’une partie de la jeunesse commence à se gratter la tête en se demandant si elle doit, oui ou non, allez voir Albator dans les salles obscures. La réponse est oui, enfin à quelques conditions. Le corsaire de l’espace s’offre ici un tout nouveau scénario, une nouvelle origine également (exit les références aux mythologies nordiques, snif…), mais ce n’est pas vraiment une première, et un habillage de synthèse qui lui sied plutôt bien au gaillard. L’homme ne perdant rien de son charme ténébreux, affalé dans son fauteuil et son mutisme, sabre à la ceinture, cicatrice bien en vue. Cette longue silhouette n’a pas perdue au change, c’est un fait. De même pour Miimé de Nibelungen, qui récupère son « design » d’origine avec une bouche et des pupilles, ce qui lui va bien à la miss.

 

harlock4.jpg

 

Pour ce qui est de l’histoire, elle ne va malheureusement pas très loin, mais suffit à exploiter les nouvelles origines du corsaire, tout cela narré d’une manière tout à fait « japonaise ». Je m’explique. Lorsque j’ai vu la salle de cinéma bondée de gamins en quête du dessin animé de noël, je me suis dit qu’il y aurait forcément des déçus, et les commentaires en sortie de salle m’ont donné raison. Si les fans ont aimé, les néophytes d’Albator et ceux qui ne connaissent pas la culture nipponne en ont un peu bavé. Car Albator est plutôt lent, contemplatif, et prend son temps pour installer son univers, du moins sur toute la première moitié, inondant d’images fortes l’assemblée de fans, mettant parfois de côté les autres.

 

harlock3.jpg

 

Qui plus est le doublage français n’est pas exceptionnel, et le scénario déçoit plus par ses incohérences et ses facilités que par son écriture finalement. Les batailles spatiales n’ont pas de piquant, certains personnages manquent de relief, et les ellipses sont un peu trop fréquentes. J’aurais aimé un film plus long (il fait quand même presque 2 heures) et plus « fan », mais il en faut pour tout le monde.

 

harlock5.jpg

 

Voici donc la situation : pour les fans autant ne pas attendre, il faut y aller, évidemment il y aura des déceptions, mais l’ensemble reste de bonne facture et le voyant « fan » brillera dans vos yeux bien après avoir vu le film. Pour les néophytes…mettez vous en condition, ce n’est pas un film américain « basique », même si on retrouve le même aspect moralisateur, mais ça c’est générationnel, attendez-vous à quelques longueurs, à des plans un peu longs et à de l’action assez limitée.

 

 

15/20

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Arbre Monde
  • L'Arbre Monde
  • : L'Arbre Monde vous invite dans une multitude d'univers, autant de ramifications, et vous invite à lire, voir, écouter et jouer.
  • Contact

edito.gif

Bonjour à toutes et à tous,

 

toujours en quête d'évolution l'Arbremonde a décidé de devenir bilingue, du moins partiellement. En effet, avec l'aide d'Emily Kirby certains articles seront traduits en anglais, vous les reconnaîtrez au double titre (français et anglais), la version anglaise se trouvant toujours sous la version française. Les articles traduits sont choisis par Emily, qui a décidé de commencer par le Guide de survie en territoire zombie.

Suivez la page facebook de l'Arbremonde pour être tenu au courant des nouvelles traductions.

Et un grand merci à Emily!

Recherche

facebook twitter